Université Lille 2 Droit et Santé

Accueil > Détail d'un article
Jeudi 09 avril 2020
Ecole Doctorale 74
Faculté de Droit
1, Place Déliot
59000 - Lille -France
Tél. : +33 (0)3 20 90 75 55
Fax : +33 (0)3 20 90 77 86
mailContact

Portail PRES

10/10/2005 10:32 Il y a: 15 an(s)

Le consensus communautaire contre l'intégration intercommunale. Séquences et dynamiques d'institutionnalisation de la Communauté urbaine de Lille (10 oct. 2005)

Auteur : DESAGE Fabien

Catégorie(s) : Doctorat science politique, CERAPS, Frédéric Sawicki

Cette thèse de science politique a été préparée dans le cadre du CERAPS sous la direction de Frédéric Sawicki . Elle a reçu le Prix Georges Dupuis 2006, prix de thèse des collectivités territoriales (GRALE), attribué à l'unanimité du jury présidé par M. Jean-Claude NEMERY.

Le début des années 2000 a été marqué par la généralisation de la coopération intercommunale en France. Les nouvelles institutions créées, comme les plus anciennes qui ont vu leurs compétences renforcées à cette occasion, sont presque toujours gouvernées par des exécutifs collégiaux, associant des représentants municipaux de l’ensemble des formations partisanes. Ce mode de gestion est alors justifié par les élus locaux au nom de la technicité présumée des enjeux intercommunaux et de l’affirmation des politiques agglomération qu’il rendrait possible.

Notre travail envisage le processus d’institutionnalisation de la communauté urbaine de Lille sur le temps long et à la loupe, de sa genèse par les groupes réformateurs dans les années 1960, jusqu’à la consolidation d’un régime de « consensus », terme utilisé par les conseillers communautaires eux-mêmes pour qualifier leurs arrangements interpartisans dans cette enceinte. Le choix méthodologique d’une focale resserrée et centrée sur l’organisation donne à voir les conditions pratiques de domestication par les maires des réformes intercommunales successives. Le « consensus » politique communautaire, loin d’aboutir au renforcement de l’autonomie de la CUDL en matière d’action publique locale, apparaît dès lors comme le vecteur principal de son maintien sous dépendance municipale et de son déficit démocratique persistant.

Fabien Desage, a été qualifié aux fonctions de maîtres de conférences en 2006. Il a été recruté la même année comme maître de conférences à Lille 2.


Mots-clés
Institutionnalisation, Intercommunalité, Régime de coalition, Consensus, Politisation/dépolitisation, Intégration institutionnelle, Néo-institutionnalisme, Communauté urbaine de Lille.
Typo3
Apache
Php
Mysql
Cri