Université Lille 2 Droit et Santé

Accueil > Soutenance de thèse
Mardi 23 juillet 2019
Ecole Doctorale 74
Faculté de Droit
1, Place Déliot
59000 - Lille -France
Tél. : +33 (0)3 20 90 75 55
Fax : +33 (0)3 20 90 77 86
mailContact

Portail PRES

Soutenance de thèse

Politique publique et capital-risque

21/01/2019 11:59 Il y a: 183 jour(s)
Catégorie(s) : Doctorat science de gestion, Informations générales

Auteur : Thomas STANDAERT

Cette thèse en cotutelle, en sciences de gestion sera soutenue le 11 février 2019 à 16h00 à Gand. Elle a été préparée au sein du LSMRC sous la direction des Pr. Armin Schwienbacher et Sophie Manigart.

Résumé

De nombreuses entreprises prometteuses ne sont pas en mesure de lever les capitaux nécessaires pour financer leurs investissements, ce qui amène les communautés à rater l'innovation et la création d'emplois. Pour remédier à ce problème, les gouvernements ont mis au point des instruments de politique visant à accroître l'offre de capital-risque. Un ensemble d’instruments est centré sur l’intervention directe des gouvernements sur les marchés du capital-risque par l’apport de fonds publics. En ce qui concerne l’intervention directe du gouvernement, il est important d’examiner comment différents types d’intervention directe du gouvernement affectent les relations entre les représentants de l’État, les sociétés de capital-risque privées et les entrepreneurs. L'objectif de cette thèse est d'approfondir notre compréhension de la nature de ces interrelations ainsi que de leurs conséquences.

L'objectif de la première étude de cette thèse est d'étudier les implications des investissements du gouvernement dans les fonds pour la capacité à lever des fonds des sociétés de capital-risque indépendantes. La deuxième étude examine l'impact social, tel que mesuré par la création d'emplois, des investissements du gouvernement dans des fonds en fonction du type de société de capital-risque gérant le fonds. Dans la troisième et dernière étude, je me concentre sur les aspirations de croissance des entrepreneurs et sur le capital humain interne et externe disponible pour expliquer les taux de croissance des entreprises financées par capital-risque



Abstract

Many promising firms are not able to raise the capital required to finance their investments, leading societies to miss out on innovation and job creation. To address this issue, governments have developed policy instruments with the aim of increasing the supply of VC. One set of instruments is centered around the direct intervention of governments in VC markets through the provision of public funds. With respect to direct government intervention, it is important to consider how different types of direct government intervention affect the interrelationships between government officials, private VCs and entrepreneurs. The goal of this dissertation is to further our understanding of the nature of these interrelationships as well as their consequences.

The goal of the first study of this dissertation is to investigate the implications of government investments in funds for the fundraising outcomes of independent VCs. The second study investigates the societal impact, as measured by job creation, of government investments in funds depending on the type of VC firm managing the fund. In the third and final study, I focus on entrepreneurs’ growth aspirations and the available internal and external human capital to explain growth outcomes of VC-backed firms.

Mots-clés
politique publique, gouvernement, capital-risque, levée de fonds, croissance de l’entreprise, public policy, government, venture capital, fundraising, firm growth
Typo3
Apache
Php
Mysql
Cri