Université Lille 2 Droit et Santé

Accueil > Doctoral School 74 notifications for viva voce examinations of PhD Thesis
Monday 29 November 2021
Ecole Doctorale 74
Faculté de Droit
1, Place Déliot
59000 - Lille -France
Tél. : +33 (0)3 20 90 75 55
Fax : +33 (0)3 20 90 77 86
mailContact

Portail PRES

Viva voce examinations of PhD Thesis

Les imaginaires du changement dans les discours communistes, Le cas du PCF : 1976-2004 (06-déc-05)

06/12/2005 10:00 Age: 16 an(s)
Category: Political Science PhD, CERAPS, Michel Hastings

By: MERMAT Djamel

Cette thèse de science politique a été préparée dans le cadre du CERAPS sous la direction de Michel Hastings

Tout au long de l’histoire du PCF, ses dirigeants ont eu à résoudre une formidable tension au niveau idéologique : en même temps, qu’ils tentaient d’entretenir une certaine fidélité au patrimoine communiste, à l’histoire du communisme ; ils devaient changer, par nécessité, pressés par les évolutions de la société, et les changements survenus à l’échelle internationale. Notre travail consiste à démontrer comment un parti politique essaie de trouver une issue à cette contradiction majeure. Nous situons le début de notre recherche aux alentours de l’année 1976, date à laquelle le 22e Congrès communiste marque une rupture idéologique : c’est la volonté de s’éloigner du modèle de société et de Parti expérimenté à l’Est, et les premiers abandons des principales thèses marxistes. Mais l’année 1976 marque aussi à la fois un tournant idéologique, et les prémices de la rupture de l’Union de la Gauche, qui conduit le PCF à s’isoler de nouveau politiquement pour se retrouver face au dilemme que nous proposons d'analyser. Et d’un point de vue électoral, le rapport de force à gauche prend progressivement une tournure inédite : l’écart entre Parti communiste et Parti socialiste se réduisant considérablement. En partant de ce moment, nous étudions les différents discours des dirigeants et des militants, parce qu’il est vrai que la culture communiste a toujours été une culture du verbe. C’est pourquoi, nous examinons les composantes de ces discours, les images et représentations des communistes, et les différentes inflexions à cette rhétorique, sur les trente dernières années. Nous nous intéressons aussi à l’abandon des symboles qui questionne l’appareil communiste. De plus, nous mettons l’accent sur les notions de loyauté, de confiance, de fidélité autrement dit les mécanismes psycho-sociaux et les ressorts de conformisme à l’intérieur d’un parti politique. Il s’agit là d’une contribution à l’étude de la question de l’affectivité collective et des imaginaires du changement.

Djamel MERMAT a été qualfié aux fonctions de maître de conférences en 2007.

Mots-clés
Parti politique, Communisme, Culture politique, Rhétorique, Représentation, Imaginaire (s), Discours, Confiance, Fidélité, Loyauté, Crises
Typo3
Apache
Php
Mysql
Cri