Université Lille 2 Droit et Santé

Accueil > Doctoral School 74 notifications for viva voce examinations of PhD Thesis
Friday 22 January 2021
Ecole Doctorale 74
Faculté de Droit
1, Place Déliot
59000 - Lille -France
Tél. : +33 (0)3 20 90 75 55
Fax : +33 (0)3 20 90 77 86
mailContact

Portail PRES

Viva voce examinations of PhD Thesis

Nationalisme à longue distance et mobilisations politiques en diaspora. Le mouvement séparatiste tamoul sri-lankais en France.

21/11/2011 17:01 Age: 9 an(s)
Category: Political Science PhD, CERAPS, Johanna Siméant

By: Gaëlle Dequirez

Cette thèse en science politique sera soutenue le 5 décembre 2011 à 14h30 en salle des Actes (Bât T). Elle a été préparée sous la direction de Madame Johanna SIMEANT, au sein du CERAPS.

Jury

-   Monsieur Jean-Gabriel CONTAMIN, Professeur – Université Lille 2

- Monsieur Michel HASTINGS, Professeur – Université Lille 2

- Monsieur Christophe JAFFRELOT, Directeur de recherches au CNRS - CERI

-   Monsieur Eric MEYER, Professeur émérite, INALCO

-   Madame Johanna SIMEANT, Professeure, Université Paris 1

-   Madame Nira WICKRAMASINGHE, Professeure, Université de LEIDEN

Résumé

 

Cette thèse porte sur le mouvement séparatiste tamoul sri lankais en France, depuis son émergence au début des années 1980 jusqu'à 2009. L'enjeu est de comprendre les ressorts du nationalisme à distance tel qu'il est diffusé par les associations tamoules de la région parisienne qui ont soutenu les Liberation Tigers of Tamil Eelam (LTTE). Il est aussi de questionner le concept de nationalisme à longue distance proposé par Benedict Anderson. A partir d'une enquête reposant principalement sur des entretiens et de l'observation directe, ce travail propose notamment une analyse interactionniste du fonctionnement interne du mouvement et de ses relations externes. C'est d'abord le projet identitaire et politique du nationalisme eelamiste qui est défini, ainsi que la façon dont les leaders pro LTTE ont diffusé cette idéologie nationaliste dans l'ensemble de la diaspora tamoule. Le succès des discours séparatistes ne peut cependant se comprendre sans une analyse des dispositifs qui permettent en France d'ancrer la nation tamoule dans la vie quotidienne des migrants. Cette thèse montre ainsi que le mouvement nationaliste tamoul fonctionne comme une institution dans laquelle les comportements de dévouement sont valorisés, mais aussi dans laquelle la possibilité d'investissements différenciés est aménagée. Enfin, cette étude montre comment le mouvement eelamiste en France a été amené à se reconfigurer sous l'effet des relations externes établies à différentes échelles d'action.

Abstract

 

This dissertation deals with the Sri Lankan Tamil separatist movement in France, from its beginning in the 1980's to 2009. The aim is to understand the way Tamil associations in the Paris region have supported the Liberation Tigers of Tamil Eelam and have spread the Tamil long-distance nationalism. Based mainly on interviews and direct observation, this study offers an interactionnist analysis of the internal functioning of the movement and of its external relations. First the identity and political project of Eelam nationalism is exposed, as well as the way it has expanded in the Tamil diaspora.  Nevertheless the succes of nationalist discourses cannot be understood without examining the system that anchors the Tamil nation in the migrants' daily lives. This dissertation shows that the Tamil nationalist movement works like an institution. Devotion behaviours are encouraged but differentiated engagements are also made possible. Finally this work shows how the Eelam movement in France has evolved according to the effects of external relations at multiple locations.

 

Mots-clés
Diaspora tamoule, transnationalisme, mouvements indépendantistes
Typo3
Apache
Php
Mysql
Cri