Université Lille 2 Droit et Santé

Accueil > Doctoral School 74 notifications for viva voce examinations of PhD Thesis
Friday 22 January 2021
Ecole Doctorale 74
Faculté de Droit
1, Place Déliot
59000 - Lille -France
Tél. : +33 (0)3 20 90 75 55
Fax : +33 (0)3 20 90 77 86
mailContact

Portail PRES

Viva voce examinations of PhD Thesis

Bul Faale ! Processus d'individualisation de la jeunesse et conditions d'émergence d'une génération politique au Sénégal (13-déc-05)

13/12/2005 09:46 Age: 15 an(s)
Category: Political Science PhD, CERAPS, Michel Hastings

By: HAVARD Jean-François

Cette thèse de science politique a été préparée dans le cadre du CERAPS sous la direction de Michel Hastings.

Ce travail s’efforce de rendre compte des évolutions du rapport à la politique de la jeunesse urbaine sénégalaise à travers l’étude plus particulière du mouvement « Bul Faale ». Né au milieu des années 1990 du succès d’un titre de rap et popularisé par un sportif, le lutteur Mohammed Ndao dit « Tyson », ce slogan générationnel, qui peut être traduit du wolof vers le français par « t’occupe pas » ou « laisse tomber », est parvenu à subsumer, au sein de cette jeunesse urbaine, le développement de processus complexes d’individualisation, de redéfinition des identités collectives et de structuration d’un idéal générationnel d’émancipation.
La thèse ici développée consiste à montrer comment il est possible, à travers la définition idéale-typique d’un « Ethos Bul Faale », de mieux comprendre la façon dont les jeunes sont parvenus à remettre en cause les fondements d’une assignation politique héritée du « contrat social sénégalais » et réaffirmée après l’indépendance. Le Bul Faale aurait ainsi contribué au développement d’une conscience politique générationnelle et de modalités de mobilisation qui furent déterminantes dans la réalisation de l’alternance présidentielle de février-mars 2000, rendant légitime le questionnement de la « génération bul faale » en termes de « génération politique ».

Cependant, si ces processus ont bel et bien contribué à l’approfondissement de la démocratie sénégalaise, ils participent aussi à la définition d’un modèle identitaire « wolofo-mouride » qui tend à fragiliser l’équilibre d’une harmonie ethno-confrérique longtemps considérée comme exemplaire, dès lors notamment qu’il est instrumentalisé comme ressource de légitimation par certaines élites politiques et religieuses.

Parallèlement, ce travail s’est donné pour ambition de répondre à un certain nombre d’enjeux et de questionnements à la fois théoriques, méthodologiques et épistémologiques. Théoriques, à travers le parti pris d’appréhender ces phénomènes dans une perspective foucaldienne, en montrant comment l’approche par la « culture matérielle », associant les « techniques du corps » aux « techniques de soi », permet de lire ces évolutions de la jeunesse en termes de d’ « individualisation subjective » et de « subjectivation décalée ». Méthodologiques, par une démarche non-exclusive de réinvestissement de l’étude du politique « par le bas » qui se traduit par une revalorisation du regard ethnographique. Epistémologiques, enfin, au regard du souci constant de montrer comment une étude sur une « aire culturelle », a fortiori sur un terrain africain, et qui mobilise des concepts et méthodes empruntés à des champs périphériques à la discipline (anthropologie, sociologie, linguistique…) permet néanmoins d’engager une étude de science politique pleinement légitime.

HAVARD Jean-François a été qualifié aux fonctions de maîtres de conférences en 2006. Il a été recruté en 2007 comme maître de conférences à l'université de Mulhouse.

Typo3
Apache
Php
Mysql
Cri