Université Lille 2 Droit et Santé

Accueil > Doctoral School 74 notifications for viva voce examinations of PhD Thesis
Sunday 05 December 2021
Ecole Doctorale 74
Faculté de Droit
1, Place Déliot
59000 - Lille -France
Tél. : +33 (0)3 20 90 75 55
Fax : +33 (0)3 20 90 77 86
mailContact

Portail PRES

Viva voce examinations of PhD Thesis

La concurrence, un mécanisme de gouvernance ? Effets sur les décisions de croissance externe et sur la performance sociale des entreprises.

12/03/2014 12:17 Age: 8 an(s)
Category: Notifications for viva voce examinations, Public Law PhD, Political Science PhD, Economics PhD, Management Science PhD, Private Law PhD, Legal History PhD, Sciences du médicament, LSMRC, De Bodt Eric

By: Marion DECLERCK-DUPIRE

Cette thèse en Science de Gestion sera soutenue le 19/03/2014 à 10h30 en salle des Actes (Bât T). Elle a été préparée sous la direction du Pr. Eric De BODT et sous la direction de Nihat AKTAS HDR, au sein du LSMRC.

Membres du Jury

 -   Monsieur Nihat AKTAS, Habilité à diriger des recherches – WHU Otto Beisheim School of Management

-   Monsieur Eric DE BODT, Professeur – Université Lille 2

-   Madame Edith GINGLINGER, Professeure – Université Paris-Dauphine

-   Madame Bouchra M’ZALI, Professeure – Université du Québec à Montréal

-   Madame Karine THORBURN, Professeure – Norwegian School of Economics

Résumé

 La concurrence est considérée, dans la littérature en finance d'entreprise, comme un mécanisme de gouvernance. En effet, celle-ci permet en théorie de réduire les comportements opportunistes des dirigeants aux dépens des actionnaires. Comment se phénomène se traduit-il dans la réalité et quelles sont les conséquences concrètement observées à l'échelle des entreprises? Ainsi pourrait-être résumée la question transversale qui anime les recherches présentées dans cette thèse. Un premier chapitre dresse un état des lieux des mesures de concurrence existantes, en identifie les limites et propose une approche alternative basée sur les rendements financiers. Un second chapitre étudie l'effet de la concurrence sur le marché des fusions et acquisitions. Le troisième chapitre examine l'impact de l'intensité concurrentielle sur la performance sociale et environnementale des entreprises. Les résultats empiriques manifestent que -1- la concurrence entre deux firmes se traduit sur les marchés financiers par des mouvements boursiers négativement corrélés, -2- les opérations de fusions et acquisitions sont plus efficientes lorsque la concurrence s'intensifie, -3- les initiatives socialement responsables ont un caractère stratégique plus prononcé dans un environnement compétitif. Ces conclusions sont cohérentes avec l'argument théorique statuant que la concurrence exerce une pression sur les dirigeants d'entreprise à agir de manière efficiente, et plus précisément dans le meilleur intérêt des actionnaires. Le troisième chapitre de la thèse soulève néanmoins qu'un marché concurrentiel n'entraîne statistiquement pas d'amélioration de la performance sociale des entreprises vis-à-vis de l'environnement et de la société en général (parties prenantes éloignées).

Mots-clés
gouvernance d'entreprise, fusions et acquisitions, responsabilité sociale d'entreprise
Typo3
Apache
Php
Mysql
Cri