Université Lille 2 Droit et Santé

Accueil > Soutenance de thèse
Dimanche 05 avril 2020
Ecole Doctorale 74
Faculté de Droit
1, Place Déliot
59000 - Lille -France
Tél. : +33 (0)3 20 90 75 55
Fax : +33 (0)3 20 90 77 86
mailContact

Portail PRES

Soutenance de thèse

Le politique du développement. Les usages politiques des savoirs experts et de la participation des populations indiennes au Mexique.

29/11/2013 09:21 Il y a: 6 an(s)
Catégorie(s) : Doctorat science politique, CERAPS, NAY Olivier

Auteur : Raphaëlle PARIZET

Cette thèse de Science Politique sera soutenue le 06 décembre 2013 à 14h00 en salle des Actes (Bât T). Elle a été préparée sous la direction d'Olivier NAY au sein du CERAPS.

Membres du jury

 -   Madame Irène BELLIER, Directrice de recherches au CNRS

-   Monsieur Jean-Gabriel CONTAMIN – Professeur, Université Lille 2

-   Madame Camille GOIRAND, Professeure – Université de Paris 3

-   Monsieur Laurent JEANPIERRE, Professeur – Université de Paris 8

-   Monsieur Olivier NAY, Professeur – Université de Paris 1

Résumé

 

Mot valise véhiculé par les agences internationales, la notion de « développement avec identité » traduit une volonté de prendre en compte les spécificités locales et culturelles des populations autochtones et la promotion d’une approche en terme de développement, présenté comme universel et apolitique. C’est cette contradiction que cette thèse propose d’explorer. À partir du cas mexicain, il s’agit de comprendre comment les dispositifs de développement fonctionnent comme des instruments de connaissance, mais également comme des instruments performatifs par leurs inductions prescriptives et les usages sociaux qui en sont faits. Au final, le « développement avec identité » renvoie à un « art de gouverner » les populations marquées par une disqualification sociale. Celui-ci s’appuie sur deux volets : l’élaboration de savoirs spécifiques sur ces populations et la participation des individus et groupes autochtones aux dispositifs de développement. Cette thèse propose une contribution sociologique à l’analyse du développement et aux travaux sur la question autochtone. Cette étude de la circulation des discours, des instruments et des pratiques du développement se fonde sur une enquête ethnographique de trois espaces où se construisent, s’élaborent et se mettent en pratique les dispositifs du développement autochtone au Mexique : le bureau du Programme des Nations unies à Mexico, l’instance nationale en charge de l’action publique de développement des populations autochtones, et enfin des groupes sociaux de la région du Chiapas dans lesquels des dispositifs de développement sont également élaborés et mis en œuvre.

Abstract

 Development politics

The political uses of expert knowledge and participation of indigenous peoples in Mexico

A buzzword broadcasted by international agencies, the concept of “development with identity” refers to a willingness to take into account local and cultural specificities of indigenous peoples. It entails a promotion of the development approach, presented as both universal and apolitical. This thesis proposes to explore this contradiction. Focusing on the Mexican case, it aims to understand how development apparatuses function as instruments of knowledge, but also as performative instruments by their prescriptive inductions and the social uses they are made of.  Finally, “development with identity” refers to an “art of government” of populations labeled as socially disqualified. It relies on two key components: the elaboration of a specific knowledge on these populations and the participation of indigenous individuals and groups in development apparatuses.

This thesis proposes a sociological contribution to the analysis of development and works on indigenous issues. In order to study the circulation of development speeches, instruments and practices, this work is based on a political ethnography of three spaces in which the apparatuses of indigenous development in Mexico are elaborated, formulated and put into practice: the Office of the United Nations Development Program in Mexico, the national authority in charge of development public policy for indigenous peoples, and finally social groups in the region of Chiapas in which development apparatuses are developed and implemented.

Mots-clés
Développement, disqualification sociale, gouvernementalité, indianité, indicateurs, Mexique, participation, pauvreté, populations autochtones, savoirs experts
Typo3
Apache
Php
Mysql
Cri