Université Lille 2 Droit et Santé

Accueil > Soutenance de thèse
Lundi 11 décembre 2017
Ecole Doctorale 74
Faculté de Droit
1, Place Déliot
59000 - Lille -France
Tél. : +33 (0)3 20 90 75 55
Fax : +33 (0)3 20 90 77 86
mailContact

Portail PRES

Soutenance de thèse

Probabilité des succès des négociations dans les opérations de fusion et acquisition.

22/05/2014 15:05 Il y a: 4 an(s)
Catégorie(s) : Avis de soutenance, Doctorat droit public, Doctorat science politique, Doctorat science économique, Doctorat science de gestion, Doctorat droit privé, Doctorat histoire du droit, Sciences du médicament, LSMRC, De Bodt Eric

Auteur : Irina DEMIDOVA

Cette thèse en science de gestion sera soutenue le 23/05/2014 à 14h00 en salle des Actes (Bât T). Elle a été préparée sous la direction du Pr. Eric De Bodt au sein du LSMRC.

Membres du Jury

 -   Monsieur Riccardo CALCAGNO, Professeur Associé HDR – EM Lyon Business School

-   Madame Cécile CARPENTIER, Professeure, Université de Laval

-   Monsieur Eric DE BODT, Professeur, Université Lille 2

-   Monsieur François DERRIEN, Professeur – HEC Paris

-   Monsieur Armin SCHWIENBACHER, Professeur – Université Lille 2

Résumé

Ce travail de recherche explore le thème des négociations dans les opérations de fusion et acquisition et leurs résultats en termes d’aboutissement de l’opération. Le premier chapitre de la présente thèse porte sur la volonté de vendre des actionnaires de l’entreprise cible et cherche à mesurer l’influence
de cette caractéristique sur le dénouement des négociations au travers des trois éléments suivants : la probabilité de succès de l’offre, le montant de la prime et l’effet net sur le niveau de richesse des actionnaires de la société cible, en tenant compte de l’intensité concurrentielle entre les acquéreurs potentiels. Le second chapitre de la présente thèse explore la relation entre la durée du processus de négociation et la probabilité de succès de l’offre, mettant l’accent sur l’importance de la phase privée des négociations qui se déroule avant l’annonce publique de l’opération. Enfin, le troisième chapitre cherche à déterminer le lien entre la structure de rémunération des dirigeants et l’attention qu’ils prêtent aux réactions des marchés financiers en modifiant ou non leurs décisions d’investissement en matière de fusions-acquisitions. Notre travail de recherche contribue à améliorer la compréhension des résultats observables dans les opérations de fusion et acquisition en apportant des facteurs nouveaux qui influencent la probabilité de succès d’une offre, notamment, la volonté de se vendre de l’entreprise cible et le temps passé dans l’interaction directe avec les acquéreurs potentiels. Ce travail souligne également l'importance des motivations des agents économiques dans le processus d'allocation des ressources et permet de vérifier la pertinence du lien qui existe entre les mécanismes d’incitation financière et la qualité des décisions managériales.

Abstract

This research work explores the theme of negotiations in mergers and acquisitions and their outcome in terms of deal completion. The first chapter focuses on the target company’s willingness to sell and seeks to measure its influence on the outcome of negotiations through the following three elements:
the probability of bid success, the amount of premium paid and the resulting net wealth effect for the target shareholders, taking into account the intensity of competition between potential acquirers. The second chapter explores the relationship between the duration of the negotiation process and the likelihood of deal completion, putting emphasis on the private part of the negotiation process that takes place before the public announcement of the deal. Finally, in the third chapter we aim to determine the relationship that may exist between the executive compensation structure and the amount of attention they pay to the financial markets by changing or not their present investment decisions with regard to mergers and acquisitions. This research contributes to improving our
understanding of the outcome of mergers and acquisitions, bringing new factors that influence the probability of bid success, namely, the willingness of the target’s shareholders to sell and the time spent in the direct interaction with potential buyers. This work also highlights the importance of acknowledging economic agents’ motivations (both for the acquirer and the target) as determinants of observable outcomes in the resource allocation process and allows checking the relevance of financial incentive mechanisms for the quality of managerial decisions.

Mots-clés
fusions et acquisitions, probabilité de succès de l’offre, durée du processus de négociation, rendements anormaux à l’annonce, rémunération managériale
Typo3
Apache
Php
Mysql
Cri